Bouddhisme et management: redonner du sens aux interactions collectives

Nous sommes dans une période dans laquelle chaque individu est en recherche de bonheur, d’équilibre et de bien-être. Pour preuve cette émission diffusée sur ARTE intitulée « Bonheur au travail », ou encore l’intérêt grandissant pour les entreprises libérées et l’holacratie. Toutes ses nouvelles formes organisationnelles invitent les managers à se questionner sur leur rôle dans l’entreprise. Ils doivent devenir des facilitateurs fédérateurs, nœuds de liaison des interactions collectives. Nous en arrivons donc à reconsidérer l’humain, identifier une organisation vivante et redonner du sens aux interactions.

Des consultants de la génération des boomers nous disent souvent que nous sommes des rêveurs, des utopistes et des anarchistes, qu’aucune entreprise ne peut survivre sans management par la valeur. Je leur répondrai simplement : « mais de quelles valeurs parlons nous ? ».

En comparaison avec leurs dires, les nouvelles formes d’organisation managent par la valeur mais non plus par la valeur économique mais par la valeur « équilibre économique/humain » qu’on pourrait encore appeler valeur « sens ». Et je ne parle pas de survie de l’organisation , mais de développement durable et de pérennité en passant d’une économie de marché à une économie de sens.

D’après le titre de cet article, que vient faire le bouddhisme dans le management ?

bouddha_4861361

Le manager dispose de Richesses Humaines, et pour faire fructifier ce capital, il doit se mettre en retrait, méditer sur ses positions, sur les valeurs de l’organisation (que ce soit de l’équipe ou de l’entreprise), gérer ces émotions qui nous freinent dans notre progression, comme la colère ou la jalousie. Une chance pour le manager, ce sont les fondamentaux du bouhddisme :

  • L’écoute et le partage de l’expérience : les deux « softs kills » base de confiance. La confiance n’est pas dû à une position hiérarchique mais s’obtient bien par une expérience collective,
  • L’équilibre avec son environnement : nous rejoignons l’idée d’organisation intuitive à l’écoute active de son environnement,
  • Se libérer des peurs pour pouvoir avancer.

L’obstacle majeur reste évidemment l’ego de chaque individu, inbus de pouvoir, de vanité et d’individualisme exarcerbé par notre éducation de la réussite. Ceci est vrai pour les générations précédentes, elle l’est beaucoup moins pour la génération Z pour laquelle la notion de réseau est primordial (le besoin d’appartenance de la pyramide de Maslow est le besoin majeur de ces nouveaux actifs). Elle devient donc une chance pour les entreprises qui seront capables de se réinventer.

Ainsi, le bouddhisme peut nous aider à faire grandir l’humain et l’organisation collective simultanément.

« L’organisation respectée dans son sens » deviendra peut-être le slogan des « millenials organizations ».

Et vous, avez vous des idées de management respectueux et humaniste facilitant le développement simultané des collaborateurs et de l’organisation ?

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Claude Emond dit :

    Excellent billet Loïc

    Je suis un Millennial dans un corps de baby boomer (on ne peut pas tout avoir, hehe) et je suis bouddhiste (pas une religion). Je vis tout ce que tu professes ici et je le transmets à mes clients, mes étudiants et mes proches. C’est notre futur à tous et notre bonheur durable à tous qui est en jeu ici. Merci de porter cette flamme, Loïc. Je suis heureux de me retrouver à tes côtés

    Claude

    p.s. les dernières minutes de mon dernier atelier en France, au CESI de Nantes, le 2 avril🙂 ici: https://www.youtube.com/watch?v=imT633EmjCk . intéressant pas nécessairement pour le musicien🙂 mais pour le 360 degré sur le groupe les post-its, radiateurs et radars :)). Un groupe exceptionnel.
    🙂

    J'aime

    1. lleofold dit :

      Merci Claude. Et oui je porte la flamme d’un management humaniste ouvert et à l’écoute de son environnement et je suis fier d’être critiqué de « hippie anarchiste » par des conservationniste du pouvoir.

      Pour info, demain un billet proposant 4 jeux agiles: un pour chaque scrum meeting.

      et même si on n’a pas le temps de tout faire (enfin j’en ai encore pour 40 ans lol) je continuerai à proposer des alternatives à nos organisations.

      Au plaisir.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s